Interview d’une blogeuse : Soline de S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée

Ma Tartine à 4 heures a recueilli les confidences de l’auteur du blog “S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée”.

Coralie: Soline je te suis depuis déjà quelques temps sur Facebook. 3 ans environ, au début ton activité de bloggeuse m’impressionnait déjà. Et aujourd’hui le chiffre des personnes qui te suivent donnent le tournis, plus de 60’000 personnes !!!
Merci à toi de m’accorder cet interview. Je suis sûr que de nombreuses mamans en Suisse te suivent et connaissent déjà.
Tout d’abord comment vas-tu ? Vraiment ? Je crois que c’est une question à laquelle nous les mamans on ne répond pas toujours « honnêtement » ou sans y réfléchir.

Soline: Bonjour à tous. Merci Coralie. Je crois que tu fais partie des personnes qui ont été là dès les premières heures du blog et de la page Facebook. Je t’en remercie très sincèrement.
Comment je vais? J’ai le droit de répondre “Ça va”? Ah non, mince, je dois développer. Puisqu’il faut être honnête je vais tout de même répondre “ça va”. Je me sens bien dans ma tête. Pas toujours dans mon corps, mais je sais d’où ça vient et j’y travaille. Comme quoi les dégâts de phrases assassines que l’on entend durant l’enfance ont des répercussions à l’âge adulte. A presque 33 ans je ne me vois pas telle que je suis vraiment.
Mon travail me comble, même si c’est loin d’être rose et facile. Enseigner à des adolescents difficiles c’est un challenge, c’est nourrissant mais c’est énergivore.
Quant à ma vie de famille, je dirais que nous sommes au complet, en harmonie. Avec mon mari nous sommes montés dans un bateau. Nous y avons accueilli deux enfants. A nous maintenant de braver le vent et les tempêtes, de tenir la barre,  et de se retrouver tous les 4 de l’autre côté de la rive. Grandis.

C: Comment as-tu débuté ton activité de blogueuse ? Et comment trouve tu le temps avec tes enfants et ton travail ?
S: J’ai débuté il y a 3 ans et demi, en février 2014. J’avais envie de garder une trace de ce que je faisais avec mon fils. Je parlais essentiellement activités. Puis j’ai parlé livres. Puis j’ai parlé éducation. Puis j’ai parlé écologie. Puis j’ai parlé développement personnel. Bref, aujourd’hui j’y évoque tout ce qui fait ma vie. Personnelle comme professionnelle.
Le temps, je le trouve. Il m’est arrivé de dire à mon mari “Je n’ai pas le temps de…”. Un jour il m’a répondu “Non, tu ne trouves pas le temps de…, c’est différent”. Il avait raison. Pour moi écrire, sur le blog en particulier, c’est un besoin. Pas vital mais presque. Ma santé mentale en dépend puisque c’est vraiment ma soupape de décompression. Alors je prends le temps. Mon linge n’est pas repassé? Et alors? Je ne suis pas une fée du logis. ça m’est égal. Je dors peu aussi. Merci les enfants 😉

C: Tu es une mine d’information pour les mamans connectée est-ce que tu t’en rend compte ? Comment tu gère ta « notoriété » du net ?
S: “Mine d’informations” je ne sais pas… mais j’aime chercher, apprendre, découvrir, partager. Je pense que les lecteurs ne sont pas dupes, ce qu’ils aiment c’est mon côté “maman lambda” qui parle des sujets qui lui tiennent à cœur, mais toujours à égalité. Dans le respect et l’empathie.
Je n’ai pas l’impression d’avoir une “notoriété” quelconque. On verra si un jour on me propose un selfie dans la rue. 😉

C: Souvent je rencontre des mamans qui me parlent de leur « naissance » en même temps que celle de leur premier enfant. As-tu ressenti cela ? Et comment l’as-tu vécu ?
S: Complètement. J’ai toujours dit que le jour où mon fils aîné est né, je suis née maman avec lui. A chacun de ses anniversaires, je me souhaite mon anniversaire de maman. C’est le point de départ d’un long cheminement, qui je le pense, sera sans fin.

C: Je sais que tu apprécies plusieurs de nos marques fétiches. Quel est LE jouet que tu envie à tes enfants ? Celui que tu aurais adoré sans aucuns doutes avoir étant enfant ?
S: Les kapla! Enfin tous leurs jouets de construction en bois, que ce soit ceux de marque grimms, les flockmen, etc…

C: Noël approche bientôt, tu as déjà fait une liste pour tes pitchounes ? Ou suis-je la seule maman qui commence à y penser dès le mois d’août !!
S: Oui les listes sont prêtes. Rassure-toi tu n’es pas seule. J’avais écrit à ce sujet notre mode de fonctionnement. En fait on tient pour chacun des enfants une liste d’envies, qui évolue au fil de l’année. Dès que mon enfant me dit qu’il aimerait telle ou telle chose, je lui propose de le noter. S’il répond par l’affirmative alors nous inscrivons le souhait (si c’est un cadeau immatériel) ou l’objet sur ladite liste. De temps en temps on relit la liste. Si l’envie est encore là, alors on ne barre pas. Si l’envie a disparu, alors on peut rayer. De quoi lutter contre les envies compulsives… Et cette astuce permet à l’enfant de se sentir écouté et compris.

Je te remercie pour cette entrevue et à très bientôt Coralie.

Découvrez le blog de Soline : S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée